COCOMAM

logo-cocomam

Comité de Coordination des Maladies de la Mémoire

Au départ du projet il s'agissait d'animer un comité technique permettant d'optimiser l'accompagnement et la prise en charge inter structures des aidants et des aidés, en présence de l'accueil de jour AMISTA de La Ciotat, de l'ESA (Equipe Spécialisée Alzheimer), de la consultation mémoire avec le neurologue, d'un travailleur social de l'APA du conseil départemental et du Fil Rouge Alzheimer. Un réseau informel dont l'objectif était de coordonner les actions sociales et médico-sociales des professionnels intervenant auprès des « amis » accueillis au centre AMISTA.

Le COCOMAM (comité de coordination des maladies de la mémoire) est un comité de coordination rassemblant les professionnels du territoire intervenant auprès des familles et des personnes souffrant de maladie de la mémoire. L'objectif de ce comité est d'optimiser les parcours de prise en charge du couple aidant aidé à travers l'ensemble des dispositifs nécessaires et disponibles, et ce même en situation de crises.

Les membres du COCOMAM :

Les membres du Cocomam sont les suivants : les accueils de jour AMISTA d’Aubagne et de la Ciotat, l’accueil de jour La Source (résidence Verte Colline), l'ESA, la consultation mémoire d’Aubagne et de la Ciotat, un travailleur social de l'APA du conseil départemental et le Fil Rouge Alzheimer.

Cette coordination permet de favoriser une organisation de travail transversale inter-structure, permettant de renforcer le lien autour des acteurs agissant auprès du couple aidant-aidé, en prenant en considération les spécificités de chacun.

Le COCOMAM s'est doté d'outils de communication, à savoir un document à destination des professionnels qui reprend l'ensemble des structures et services pouvant intervenir auprès du couple aidant/aidé, et l'organisation pour 2018 de 2 conférences à destination des professionnels. Cliquez sur le lien suivant pour avoir accès à ce document : Annuaire Cocomam

Ainsi, par une meilleure connaissance de l'ensemble des services et dispositifs par les professionnels, l'aidant et son proche malade auront accès à une prise en charge globale (médicale, sociale et médico-sociale). L'idée est que quelle que soit la porte d'entrée, le couple aidant/aidé ait accès ou soit réorienté vers l'ensemble des professionnels du système ou du réseau. Cette meilleure connaissance des dispositifs par les professionnels lèvera les freins à leur utilisation et facilitera leur accès.

 

Un jour un aidant nous a demandé : « quel est le meilleur professionnel pour accompagner ma maman ». ?

Ce n'est pas tant un professionnel en particulier mais l'articulation de l'ensemble des professionnels et dispositifs qui permettront un accompagnement cohérent et de qualité.